Symptômes de la maladie

Cracher du sang

Toux avec du sang, hémoptysie - la libération de sang des organes internes, qui font partie du système respiratoire (bronches, poumons). Elle se caractérise par des traînées et des taches sur la quantité totale de crachats et peut également être présente chez tous les sexes (la catégorie d'âge importe peu). Chaque fois que les symptômes se manifestent, il existe une lésion interne des poumons causée par la survenue d'une inflammation, d'une infection, d'une tumeur maligne ou d'une blessure récente.

Symptômes de pathologie

Les symptômes aident souvent à établir le diagnostic au début de la manifestation. Le tableau clinique d’occurrence dans tous les cas est généralement le même: fatigue; faiblesse constante; essoufflement; toux sèche; tousser avec des expectorations; augmentation de la température corporelle standard; sensations douloureuses dans les régions thoracique et cervicale; transpiration accrue; l'odeur forte et désagréable qui se dégage dans une cavité buccale; perte de poids importante; perte totale ou partielle d'appétit standard; crises d'asthme; absence d'immunité normale; une augmentation des rhumes; nausée avec vomissements ultérieurs; du pus pour tousser et vomir; la tachycardie; flegme d'une nuance rouge; changement de timbre de voix; maux de gorge; sensation de brûlure dans la région thoracique.

Diagnostic de déviation

Pour un diagnostic complet, vous devriez demander l'aide d'un technicien qualifié. Lors de la visite initiale, des examens de laboratoire et instrumentaux sont désignés pour déterminer le processus étiologique détaillé et le diagnostic. Tout d'abord, le médecin s'entretient avec le patient pour obtenir des informations sur le moment des premiers symptômes, son intensité et sa gravité. Une enquête est menée pour déterminer si le patient dans sa vie rencontre des facteurs provocateurs provoquant des anomalies du système respiratoire. Le médecin traitant examine attentivement les antécédents du patient, procède à un examen primaire, puis effectue des tests de laboratoire (tests sanguins biochimiques généraux, examen d'un échantillon d'expectoration pour déterminer son arrière-plan bactérien, analyse de la sueur).

Après ces manipulations, des tests instrumentaux (radiographie, tomographie par ordinateur, bronchoscopie, biopsie, électrocardiographie, coagulogramme, fibroesophagogastroduodenoscopy) sont nécessaires. Un diagnostic précoce vous permet de déterminer l’image du traitement afin d’empêcher toute détérioration. L'examen radiographique du thorax permet de repérer des zones sombres sur les images, ce qui indique la présence d'une inflammation ou d'une embolie pulmonaire, d'un cancer du poumon. Les modifications du muscle cardiaque sur l'image sont également prononcées. La bronchoscopie est utilisée pour diagnostiquer la bronchectasie et le cancer du poumon. L'essence de la technique consiste à déterminer les modifications de la lumière bronchique. Si des tumeurs ou des modifications pathologiques se produisent, les lumières sont rétrécies et le médecin le notifie. Il existe un instrument endoscopique qui permet les opérations à l'intérieur des poumons: extraction de corps étrangers, consommation de médicament, visualisation de la courbure vasculaire, biopsie (méthode permettant de déterminer la malignité d'une tumeur lors de la prise d'un morceau d'endomètre à des fins d'analyse). Avec l'aide de la technique de tomographie par rayons X, il est possible de visualiser et d'évaluer l'état général, ainsi que de rechercher une dissémination. Après avoir analysé les expectorations, le médecin trouve des mycobactéries, par exemple la baguette de Koch (précurseur de la tuberculose). Si d'autres bactéries sont trouvées dans les expectorations, le spécialiste installe les virus. À l'aide d'une analyse de sang, vous pouvez évaluer la présence d'inflammation (si les leucocytes sont agrandis, cela l'indique). Coagulogramme prescrit pour éliminer les troubles de la coagulation. Plus le pourcentage est élevé, plus le risque de formation de caillots sanguins est élevé. La fibroesophagogastroduodenoscopy aide à explorer l'oesophage, le duodénum et l'estomac. Si des problèmes surviennent à ces endroits, les médecins supposent à tort la présence de maladies dans les voies respiratoires supérieures.

Causes de développement

Il y a suffisamment de sources qui causent ces symptômes. Il est nécessaire d’examiner attentivement la raison qui a contribué à ces changements. Si une personne se racle la gorge de manière intensive, il est possible qu’elle ait endommagé certains vaisseaux sanguins, ce qui a pour effet de maintenir le sang dans les expectorations. Plus la couleur est foncée, plus la probabilité d'un processus inflammatoire grave est grande.

La cause de l'hémoptysie n'est pas due à des facteurs physiologiques - ce sont des sources pathologiques:

  1. Blessures du système respiratoire - poumons, trachée, bronches. Se présentent à la fois dans des conditions de vie et sont acquis après une intervention négligente lors du diagnostic des organes internes (biopsie et bronchoscopie).
  2. Bronchite, se manifestant dans la forme chronique en raison d'un traitement mal prescrit ou en ignorant les symptômes. Après trois mois de troubles progressifs de la toux, des traînées rouge vif se détachent, des taches purulentes sont présentes.
  3. Pneumonie (inflammation): fait référence aux maladies virales aiguës. L'hémoptysie n'est pas le symptôme principal, mais dans 70% des cas, elle accompagne l'évolution de l'inflammation.
  4. Abcès pulmonaire ou pneumonie d'abcès: dans le parenchyme pulmonaire, une ou plusieurs cavités sont formées, remplies de pus. L'agent causal est Staphylococcus aureus.
  5. Hémorragie pulmonaire: contrairement à l'hémoptysie, ce type de violation est caractérisé par un volume important (à partir de 50 ml par jour ou plus, selon le degré).
  6. Tuberculose: survient lorsqu'une personne est infectée par Mycobacterium tuberculosis. Comme les symptômes de ce trouble impliquent généralement une toux continue d'intensité accrue, une hémoptysie est également présente.
  7. Bronchoectatique: survient à la suite d’anomalies acquises ou congénitales. Les parties inférieures sont partiellement déformées, elles subissent en permanence un processus purulent. Un tel écart peut être présent dans les bronches.
  8. Lésion oncologique du poumon, carcinome bronchique: des tumeurs se forment dans la cavité interne, qui peuvent se développer rapidement, déforment les vaisseaux sanguins, les affaiblissent et conduisent à des ruptures de toux. Parfois, le cancer d'autres organes devient un provocateur, à condition que des métastases apparaissent dans les bronches.
  9. Embolie pulmonaire ou thromboembolie: caractérisée par un blocage soudain des branches et du tronc de l'artère alimentant l'organe. La cause d'une forte détérioration de la situation devient un embole - un thrombus.
  10. Fibrose kystique de la forme respiratoire (fibrose kystique): ce changement ne dépend pas de facteurs externes, il s'agit d'une anomalie génétique, une mutation du gène de la fibrose kystique, responsable de la formation d'un régulateur transmembranaire.
  11. Déshydratation critique causant l'affaiblissement des vaisseaux et leur rupture.
  12. Thrombocytopénie: accompagne toutes les maladies hématologiques, caractérisées par une diminution du nombre standard de plaquettes, ce qui rend impossible l'arrêt du sang en cas de lésion des vaisseaux sanguins.
  13. Frapper dans la cavité d'un objet étranger à la suite d'un impact physique (blessure par balle).
  14. Vascularite: l'étiologie de ce changement est encore inconnue. La maladie implique une immunopathologie dans les vaisseaux sanguins.
  15. Prendre des médicaments sans suivre les recommandations du médecin: le traitement anticoagulant est un problème courant qui provoque des lésions vasculaires.
  16. Syndrome de Randyu - Osler (angiomatose hémorragique, télangiectasie héréditaire): caractérisé par l'apparition d'angiomes sur les muqueuses et la peau. Pendant l'irritation, une sécrétion se produit, prise pour une violation des vaisseaux sanguins.

Prévention des maladies

Pour éliminer cette inflammation, il est plus facile de le prévenir. Développé des mesures préventives pour prévenir l'hémoptysie. Tout d'abord, il est nécessaire d'observer un mode de vie correct et sain (faire des exercices physiques, cela vaut la peine d'effectuer une charge modérée). Même en hiver, vous devez visiter la rue et respirer l'air frais. Le respect du contrôle de la puissance en fonction de la période de l’année est un facteur important. Les produits présents dans le régime alimentaire doivent contenir des oligo-éléments et des vitamines, qui font actuellement défaut au corps. Pour prévenir la maladie, il est nécessaire de renforcer les vaisseaux sanguins et de ne pas être exposé aux maladies des voies respiratoires supérieures. La procédure de durcissement général est nécessaire car elle renforce le système immunitaire (les avantages de la procédure ont été prouvés par la plupart des médecins depuis plusieurs décennies).

S'il y a une tendance à l'hémoptysie - devrait arrêter de fumer ou réduire de manière significative le nombre de cigarettes fumées par jour. Il existe un réseau de sanatoriums qui aident les patients souffrant de problèmes du système broncho-pulmonaire. Pour prévenir, vous pouvez également suivre un traitement spécial. S'il existe un risque d'épidémie de maladies virales respiratoires aiguës, il est nécessaire de s'abstenir de visiter les lieux publics. Lorsque les premiers symptômes inflammatoires apparaissent, des mesures doivent être prises pour un prompt rétablissement. Si l'on soupçonne la détérioration de l'état dans son ensemble, il est nécessaire de procéder à un examen diagnostique complet.

Quels cas nécessitent une hospitalisation immédiate?

L'hospitalisation est nécessaire si le patient tousse avec des pertes sous forme de caillots et non de traînées. Avec une augmentation de la douleur, une grave inflammation se produit dans la région de la poitrine et nécessite des soins médicaux urgents. Lorsqu’une blessure s’est produite, un objet étranger est tombé dans l’organe et il est également nécessaire d’hospitaliser le patient pour asphyxie (suffocation). Si l’apparition de sang dans les expectorations n’a pas précédé, il ya des traînées, leur nombre ne diminue pas au bout de quelques jours, vous devez également consulter votre médecin. Les mucosités sont une réaction ordinaire d'un organisme sain aux processus inflammatoires des voies respiratoires supérieures. C'est une combinaison d'enzymes des glandes bronchiques, de la poussière et de bactéries. Dans un état standard, il ne devrait pas y avoir de taches du tout. Le retard entraîne la mort, car d'autres personnes peuvent ne pas être au courant de l'étiologie de l'événement et la victime est sujette à une hémorragie pulmonaire interne. Un appel opportun à votre médecin vous permettra de vivre une vie complète et non invasive, sans changements majeurs. Seule une assistance qualifiée dans cette situation sera la seule solution correcte.

Regarde la vidéo: ELLE CRACHE DU SANG SUR SON COPAIN IL PANIQUE (Janvier 2020).

Loading...