Parmi la grande variété de boissons alcoolisées, le chacha occupe une place particulière. Pour la population géorgienne, ce produit fait l’objet d’une fierté particulière, tout comme le cognac pour les Français et le sherry pour les Espagnols.

Le nom "chacha" du géorgien se traduit par "presser le raisin". Dans l’espace post-soviétique, cette boisson s’appelle souvent "vodka géorgienne", mais en réalité cette définition n’est pas vraie. Le chacha est une eau de vie de raisin, obtenue par fermentation à partir de raisins et de marc de raisins. En règle générale, les raisins de raisins Isabella, Kacic ou Rkatsiteli sont utilisés à cet effet. Cependant, il existe des variations avec l'ajout de prunes, de mandarines ou de figues.

Les analogues approximatifs de cette boisson sont la grappa italienne, ainsi que le populaire rakia et le pisco chilien dans les Balkans. La force de Chachi varie de 50 à 70%.

Histoire et méthode de fabrication

Chacha peut légitimement revendiquer le titre de l'une des plus anciennes boissons alcoolisées, préparées par distillation. Dans le même temps, ce serait une erreur de l'appeler Moonshine - le chacha classique est fabriqué à partir de marc fermenté, sans addition de sucre ou de levure.

Il est à noter que ce produit est préparé principalement à la maison - de manière industrielle, cette boisson est produite dans des volumes pas trop importants. Cela s'explique par le fait que presque chaque famille géorgienne a sa propre recette pour fabriquer un "brandy géorgien", qui est transmis de génération en génération.

Préparez le chacha comme suit. Les chapiteaux de raisin sont placés dans des vases en céramique spéciaux ressemblant à des amphores, mais sans poignées. Ils y sont stockés pendant les mois d’hiver et au printemps, ils sont retirés du qvevri et distillés à l’aide d’un dispositif spécial. Pour ce faire, mettez un grand pot de cuivre sur le feu, fermez le couvercle avec un bec verseur et couvrez les interstices avec un mélange de suie du sol. Un tuyau est raccordé à la buse, qui traverse un récipient avec de l'eau froide, et le joint est recouvert de pâte à base de farine de maïs, puis attaché avec un chiffon.

Il est à noter que dans différentes régions du pays, il existe des règles propres pour la distillation de la boisson. La Géorgie occidentale ne peut donc pas se vanter de vastes vignobles et d'une récolte importante. Un chacha à double distillation est préparé ici, en se concentrant moins sur le goût de la boisson que sur sa force. Dans certaines régions, comme Samegrelo et Guria, même une triple distillation est réalisée. Dans le même temps, à Kakheti, qui possède d’énormes vignobles, le vin est produit en volumes énormes et, par conséquent, il existe de nombreux chapiteaux pour le raisin. Par conséquent, la double distillation n'est pas effectuée ici, car elle est considérée comme une perte de temps et d'efforts. Afin d’améliorer le chacha obtenu à la suite d’une distillation unique, les fractions de condensat sont séparées ici, les premier et dernier éléments étant transférés dans un autre récipient et n’utilisant que la partie principale.

Le vieillissement de ce produit est également un art. Plusieurs recettes folkloriques peuvent améliorer le goût de la boisson au cours du vieillissement. Par exemple, de nombreux gourmands préfèrent le chacha, vieilli dans des fûts de mûrier. Cette boisson a un goût plus doux et un arôme délicat. Parfois, le «cognac géorgien» prend une couleur plus noble, lui ajoutant une partition de noix. Certains ajoutent également des herbes parfumées au produit.

Normes et brevets

Chacha - une boisson n'est pas simple, mais avec un "passeport", c'est-à-dire avec un brevet. Le 13 décembre 2011, le Centre national de la propriété intellectuelle de Géorgie "Sakpatenti" a fait droit à la demande déposée par le Ministère de l'agriculture et enregistré le chacha. En d'autres termes, ce nom peut désormais être utilisé exclusivement par une boisson à base de raisins pressés, préparée sur le territoire géorgien.

En outre, le brevet introduit un certain nombre de restrictions quant à la matière première autorisée pour la fabrication du produit. Cette boisson ne peut être fabriquée qu'à partir de raisins cultivés en Abkhazie, Adjara, Gouria, Kakhéti, Kartli, Samegrelo, Racha, Imereti, Lechkhumi et Meskheti. Dans le même temps, il est autorisé de distiller le chacha en dehors de la région où les raisins utilisés comme matières premières ont été récoltés.

Le document précise également les propriétés organoleptiques du chacha. Il doit être transparent et incolore, avec un goût très brillant et des qualités aromatiques. Dans le cas où la boisson est bien vieillie, la couleur est autorisée, allant de la paille dorée à la paille foncée.

Il est à noter que la teneur minimale en alcool de la boisson devrait être de 40% et la teneur en substances volatiles - au moins 1,4 g par litre d'alcool absolu.

Le brevet indique que des arômes naturels peuvent être ajoutés à la boisson, mais assurez-vous de le spécifier sur l'étiquette. Selon les règles, le vieillissement du chacha dans des récipients en bois en chêne ou en autre bois est autorisé. En outre, la boisson peut être insisté sur les copeaux de bois.

Il y a un certain nombre de limitations. Il est donc interdit d'ajouter de l'alcool à la boisson, à l'exception de celui obtenu à la suite d'une distillation de marc de raisin. Il est également interdit d'augmenter artificiellement les grignons, qui seront utilisés pour fabriquer du chachi, une teneur en sucre. Enfin, les marcs de raisin sont les seules matières premières utilisées pour fabriquer un chachi géorgien authentique. Les boissons à base de kakis, de mandarines ou d'autres fruits ne portent pas ce nom.

Teneur en calories et composition chimique

Le chacha est une boisson avec une valeur énergétique assez élevée. C'est 225 kcal pour 100 g de produit. La composition des nutriments est la suivante: 0,1 g de protéines, la même quantité de graisse et 0,5 g de glucides.

Cette boisson possède une composition chimique très impressionnante. Tout d’abord, le chacha est riche en vitamine B2, c’est aussi la riboflavine. Il s’agit d’une substance essentielle à l’absorption du fer dans le corps et aux aliments. De plus, la riboflavine est responsable de l’état des muqueuses de l’estomac et des intestins, ainsi que de la cavité buccale, et favorise la guérison des microtraumatismes. La vitamine contribue également au fonctionnement de la glande thyroïde, aide à lutter contre les maladies de la peau - eczéma, acné, dermatite.

La vitamine PP, connue sous le nom de niacine, est également présente dans le chachi. Il dilue efficacement les vaisseaux sanguins, prévient leurs spasmes, aide à absorber les protéines végétales contenues dans les aliments et réduit efficacement le taux de «mauvais» cholestérol. En outre, sans niacine, la synthèse du suc gastrique et de nombreuses enzymes digestives est impossible.

En ce qui concerne les minéraux, le chachi est présent dans le potassium, ce qui est essentiel pour normaliser la fréquence cardiaque et fournir de l'oxygène aux tissus cérébraux. De plus, cet élément a des propriétés antihistaminiques et participe au maintien de l'équilibre hydrique dans le corps.

Le calcium possède des propriétés anti-inflammatoires et est également responsable de l'état des os et des tissus dentaires. En outre, il active un certain nombre d'hormones et d'enzymes.

Le magnésium est nécessaire au fonctionnement normal du système nerveux. Cet élément aide à la fatigue chronique et à la surcharge émotionnelle.

Le fer joue le "premier violon" dans le processus de formation de l'hémoglobine du sang, il est nécessaire d'augmenter la résistance du corps. Il participe également à la synthèse des hormones thyroïdiennes.

Sans phosphore, l'activité cognitive est impossible. En outre, il participe à la synthèse des protéines et au métabolisme énergétique.

Le sodium fait partie intégrante du métabolisme des sels d’eau. Il normalise la digestion, participe à la production d'enzymes digestives et du suc gastrique, et prévient également les spasmes vasculaires.

Avantages du produit

Le chacha est un véritable réservoir de propriétés utiles, en raison de la composition chimique du marc de raisin à partir duquel ce produit est préparé.

En Géorgie, le chacha est connu comme "la boisson de la longévité". Les Géorgiens eux-mêmes appellent le chacha "boisson pour la longévité" en raison d'un large éventail de propriétés bénéfiques:

  • abaisser le niveau de «mauvais» cholestérol et prévenir l'athérosclérose;
  • réduire le risque de développer des maladies du système cardiovasculaire;
  • prévention du cancer;
  • accélération des processus métaboliques;
  • propriétés antivirales et anti-inflammatoires ;;
  • améliorer la digestion, se débarrasser de l'œdème et "décharger" les reins.

Nous soulignons une fois encore que le brandy géorgien ne présentera toutes ces qualités exceptionnelles que dans les conditions d'une consommation raisonnable.

Comment boire

Le chacha est une boisson qui est acceptée en Géorgie pour respecter strictement les règles. Alors, ils boivent du chacha exclusivement en petites portions, en le versant dans des verres de vodka ordinaires. Il est de coutume de servir une boisson à la température ambiante sur la table. Toutefois, si le chacha ne peut pas se vanter d'un goût excellent, il est refroidi à une température de cinq à dix degrés.

En règle générale, cette boisson n'est pas diluée, malgré le fait qu'elle soit assez forte. Néanmoins, ceux qui ont peur d'utiliser "l'eau-de-vie de Géorgie" dans sa forme pure l'utilisent pour faire des cocktails. Chacha va bien avec de la glace et des jus de fruits, et en Abkhazie, chacha est lavé avec du vin sec.

Veuillez noter qu'il est fortement déconseillé de boire cette boisson avec de l'eau, y compris des boissons gazeuses et des boissons gazeuses, car elle présente une intoxication rapide et grave.

Bite chacha sans faute, car cette boisson, malgré la douceur trompeuse, est très forte. Cet alcool sert des confiseries, des fruits ou des fromages à pâte dure dans l'ouest de la Géorgie. À l'est, il est de coutume de manger du chacha avec des cornichons. En outre, le "brandy géorgien" se marie bien avec presque tous les plats de la cuisine nationale.

Comment faire un verre à la maison

Beaucoup de gens se demandent comment cuisiner le vrai chacha géorgien à la maison. Il y a beaucoup de recettes. Nous n'en donnons qu'un, ce qui est considéré comme classique. Ainsi, vous aurez besoin des ingrédients suivants: 30 litres d’eau, 10 litres de raisins Isabella pressés et 5 à 7 kilogrammes de sucre.

Presser le marc dans une casserole et ajouter le sucre. Au cas où les raisins ne seraient pas traités avec du savon ou de la poudre, les bactéries nécessaires à la fermentation resteraient à sa surface.

Si les baies ont été traitées avec des médicaments susceptibles de tuer les bactéries, vous devrez utiliser de la levure. Veuillez noter qu'il ne s'agit pas de cuisson, mais de levure de vin sec spéciale. La proportion est de 5 à 10 g pour 10 litres de pâte.

Verser le contenu de la casserole avec de l'eau, dont la température est de 20-25 degrés. Si la température de la pièce est supérieure à 20 degrés, il n’est pas nécessaire de chauffer davantage pour démarrer la fermentation. Si, dans la pièce où se trouve le conteneur, il existe une différence significative entre les températures jour et nuit, vous devrez maintenir le même régime de température 24 heures sur 24 de manière artificielle.

Le processus de fermentation utilisant de la levure prend au moins dix jours. Si la levure n’est pas utilisée, la période minimale est d’un mois. Le contenu de la casserole doit être constamment mélangé. En outre, au moins une fois par jour, vous devrez ouvrir le plateau et abaisser le «bouchon» de la pulpe remontée à la surface et le remettre dans le liquide. Sinon, de la moisissure peut apparaître dessus.

Dès que le dégagement de gaz cesse, vous pouvez passer à l'étape suivante - la distillation. Le chacha est distillé de la même manière que le moonshine ordinaire. Vous pouvez utiliser une distillation ou deux. Après une seule distillation, la boisson aura un arôme de raisin riche. La double distillation éliminera chacha des huiles de fusel et de leur odeur désagréable.

Versez le chacha fini dans des bouteilles. Conservez la boisson dans un endroit à l'abri du soleil, à une température de 15 à 20 degrés. Environ un mois après avoir fabriqué le chacha, celui-ci «mûrit» et son arôme et son goût se forment enfin.

Il convient également de mentionner les méthodes de nettoyage du chachi, qui permettent d’éliminer le moonshine fraîchement préparé grâce à une résistance et à une odeur de fusel inutilement élevées. Ainsi, les pignons de pin peuvent être considérés comme l'un des meilleurs nettoyants chachi. Versez une poignée de nucléoles dans un litre de chacha et, au bout de deux semaines, filtrez la boisson après en avoir jeté les noix.

Une autre option de nettoyage du chacha implique l'utilisation de charbon actif. Ajoutez du charbon à la boisson à raison de 50 g par litre. Remuez régulièrement pendant deux semaines, puis filtrez à travers un coton ordinaire.

Utilisation de la cuisine

Comme indiqué ci-dessus, le chacha est généralement consommé sous sa forme pure, mais il peut également être utilisé pour préparer des cocktails.

Ainsi, par exemple, vous pouvez mélanger 50 ml de chachi, 45 ml de liqueur de cerise et ajouter 30 ml de jus de citron fraîchement pressé. Le mélange est versé dans un verre prérempli de glace et 5 g de sucre sont ajoutés. Le résultat est le cocktail populaire Tbilisi Fix.

Après avoir mélangé du chacha, de la liqueur de pêche et du jus de citron dans une proportion de 60 ml - 20 ml - 10 ml, vous obtiendrez un cocktail incroyablement aromatique appelé "pêche géorgienne". Et pour les amateurs d'alcool fort, Sakartvelli convient - un cocktail de chacha, de vermouth rouge et de vodka au citron (40 ml-20 ml-20 ml).

Harm et contre-indications

Chachi doit être utilisé de manière responsable - c'est une boisson alcoolisée et assez forte. Il est contre-indiqué aux futures mères, aux femmes qui allaitent, ainsi qu’aux enfants et aux adolescents. En outre, les patients hypertendus, les personnes souffrant de maladies chroniques du système cardiovasculaire, ainsi que les ulcères gastriques, devraient s'abstenir d'utiliser du chachi.

Faits intéressants

Comme indiqué ci-dessus, le chacha est une véritable légende géorgienne. Jusqu'à aujourd'hui, dans certaines régions isolées de Géorgie dans les villages, passaient des vacances connues sous le nom de "Zaodoba". Pendant le festival, tous les habitants présentent leur version du chachi, après quoi ils choisissent la meilleure boisson en termes de goût.

Le chacha est l’une des rares boissons alcoolisées à posséder un monument érigé en son honneur. À Batumi, il y a la tour dite Chacha, construite en 2012. Il s’agit d’une installation spéciale qui, une fois par semaine et pendant quinze minutes, offre généreusement l’occasion de goûter à cette boisson légendaire.

Il existe une méthode très originale selon laquelle il est de coutume en Géorgie de vérifier la qualité du «brandy géorgien» fini. Un doigt y est plongé, puis un briquet y est amené. Si la flamme s'éteint mais que le doigt ne brûle pas, la boisson est considérée comme étant de haute qualité.

Regarde la vidéo: Mr C The Slide Man - Cha-Cha Slide Official Video (Janvier 2020).

Loading...